J’ai participé au stage « Paysages et Animaux en Drôme provençale »

week-end photo paysages et rapaces

Samedi 22 septembre, 10h. Après 2h et demi de route entre Lyon et Remuzat, nous sommes heureux d’arriver au gîte. Il fait beau, sans faire trop chaud, le coin est magnifique, le week-end s’annonce bien !

Stephen, Purdey et Alexandre, qui sont venus en covoiturage, viennent d’arriver, suivis de près par Tanguy. On est au complet ? Parfait, pas de temps à perdre, le programme du week-end est chargé ! En effet, si nous avons fait tout ce chemin, c’est pour apprendre l’art de la photographie paysagère et animalière en compagnie du photographe nature Emmanuel Rondeau. Direction la salle de formation où, après un brève présentation où chacun a exprimé ses attentes, le formateur a commencé son stage par une formation théorique illustrée d’un diaporama pédagogique.

Cette première partie de la formation, théorique, tend à répondre à ces questions: Qu’est ce que la photo de paysage ? la photo animalière ? Comment les réussir techniquement ? Au niveau de la composition ?

Pour cela, nous avons fait quelques rappels techniques concernant l’utilisation des boitiers. Nous avons parlé des notions fondamentales d’ouverture, vitesse et sensibilité, et de l’utilisation des modes semi automatiques de priorité à la vitesse et priorité à l’ouverture. Comment les utiliser ? Quel réglage pour quel photo ? Nous avons également abordé la notion de focale : qu’est ce que c’est, quelle focale utiliser dans quel cas ? Chacun a pu trouver réponse à ses questions et apprendre ce qui lui manquait afin que tout le monde soit au même niveau pour la suite.

week-end photo paysages et rapaces

Nous avons aussi parlé du format de fichier RAW, de la technique du HDR, de la balance des blancs, le tout avec des exemples adaptés à la photographie nature. En photo nature, la météo a une grande influence sur la lumière disponible. Comment en tirer partie ? Adapter ses réglages selon les conditions météorologiques ? Nous avons aussi parlé des filtres UV, filtres polarisants et du pare soleil, en expliquant en quoi chacun peut être utile en photo animalière ou de paysage.

Enfin, lorsqu’on photographie la nature, il est important de connaître le milieu où le se trouve, d’être sensibilisé aux espèces présentes sur le site. Nous apprenons donc que près de là où nous nous trouvons, nichent de nombreux vautours. Ci ceux-ci étaient à l’origine présents à l’état naturel, ils ont été chassés par l’homme avant d’être réintroduits il y a une vingtaine d’année. Ont y trouvent plusieurs espèce de vautours, mais les plus présents sont les vautours fauves. Ces animaux se nourrissent exclusivement de cadavres, et ne s’attaquent jamais à un être vivant. Nous auront l’occasion plus tard d’approfondir le sujet en discutant avec les responsables du gîte, qui ont pris part à la réintroduction de ces animaux.

Les vautours ont besoins de courants chauds pour voler, nous pourrons donc les voir planer dans l’après-midi. Ils disparaitrons sur le soir, la lumière sera alors plus propice à la photographie de paysage : en photo nature, le programme de la journée doit s’adapter selon les conditions naturelles !

week-end photo paysages et rapaces

Déjà midi ? A table ! Toutes ces informations nous ont donnés faim, et ça tombe bien : la responsable du gîte nous avait préparé un délicieux repas avec les produits de la région. Le beau temps nous a permis de manger de dehors, dans la bonne humeur.

Après le repas, ceux qui avaient apportés des photos ont pu les montrer à Emmanuel. Celui-ci c’est fait un plaisir de découvrir les goûts et savoir faire photographique de chacun en donnant des conseils d’amélioration qui pourront être utilisés dans les photos du jour. Quand chacun a reçu ses commentaires personnalisés, Emmanuel nous a montré quelques photos de son dernier voyage. Le photographe animalier revenait d’un séjour de deux mois et demi au Costa Rica, à la chasse à la photo de jaguar ! Il nous a expliqué comment il travaillait dans de telles conditions. C’était pour nous l’occasion de voir un autre aspect de la photo animalière, plus extrême que ce que nous pourrons faire ce week-end (les jaguars ne sont pas très présents dans le coin !).

week-end photo paysages et rapaces

Vers 15h, nous sommes en route pour le site d’observation des vautours. On se rapproche en voiture avant de faire un quart d’heure de marche pour arriver en haut des falaises. Le point de vue est magnifique : une vue plongeante sur la vallée et le village de Remuzat. On observe rapidement quelques vautours, mais ils sont encore un peu loin pour réussir de belles photos. Cela nous laisse le temps de sortir notre matériel et de réfléchir avec l’aide d’Emmanuel aux réglages à utiliser au vu de la luminosité actuelle. Les premiers vautours s’approchent, les premières photos permettent d’ajuster les réglages. La photo animalière est aussi une question de patience : il faut parfois savoir attendre les animaux ! Mais nous avons bientôt été récompensé : quelques vautours fauves volent vers nous, ils s’approchent assez prêts pour nous permettre de réaliser de super photos !

Emmanuel avait amené un gros téléobjectif 500mm. Très lourd, celui-ci était installé sur un trépied pour pouvoir le manipuler. Le formateur a laissé chacun d’entre nous l’essayer. Ce gros zoom permet de voir les animaux bien plus loin que nous le pouvions avec nos objectifs, mais pas facile de suivre les rapaces avec un tel grossissement !

week-end photo paysages et rapaces

Après les vautours, la lumière ayant baissée, place à la photo de paysage. A l’aide d’un trépied, nous avons immortalisé le coucher du soleil de la Drôme Provençale.

Nous sommes ensuite rentrés au gîte prendre un repas bien mérité, et décider ensemble du programme du lendemain selon ce que nous souhaitions faire. Les responsables du gîte nous ont servis des alcools de la région en apéritif, et le diner était aussi délicieux que le repas de midi. Nous avons ensuite regagné chacun notre chambre, dans laquelle nous avions été installés le matin, pour une nuit de repos bien méritée.

week-end photo paysages et rapaces

Dimanche 8h, les stagiaires se retrouvent pour le petit déjeuné. On découvre des confitures régionales en discutant de la journée à venir. Nous nous préparons à rejoindre de nouveau le site d’observation des vautours, mais en nous arrêtant en chemin pour faire de la photographie macro, végétale et animale.

Le petit groupe est donc parti à la recherche des petites bêtes : araignées, papillons, lézards, scarabées… mais aussi les végétaux du coin nous ont permis d’aborder la photographie macro, avant de retourner photographier quelques vautours, déjà plus à l’aise qu’hier.

week-end photo paysages et rapaces

A midi, un pique-nique nous avait été fourni. Nous avons donc mangé au bord d’une rivière, où certains ont voulu se tremper les pieds, voir même se baigner ! Et oui, un photographe nature, ça n’a peur de rien !

week-end photo paysages et rapaces

Retour au gîte pour (déjà) la dernière partie du stage. On décharge les photos, on les regarde, les commente, et surtout, on apprend à les retoucher. Emmanuel a choisi de nous montrer le logiciel Lightroom. Ce logiciel, destiné à des photographes professionnels comme amateurs, est très adaptés à ceux qui ont de nombreuses prises de vue à trier et retoucher.

Purdey ne trouvait pas sa photo de vautour très réussie, trop pâle. Emmanuel se met devant l’écran, nous explique étape par étape comment l’améliorer : retouches de couleurs, recadrage léger, retouches globales ou locales. Finalement, cette photo était vraiment réussie, il ne lui manquait pas grand chose pour révéler toute sa beauté ! Ensuite, chacun devant un poste informatique, applique la technique sur une de ces images, avant de recommencer sur une photo de paysages avec des techniques adaptées.

week-end photo paysages et rapaces

18h00. Avant de se quitter, les responsables du gîte nous ont offert un pot de l’amitié, comme toujours composé de produits bio de la ferme du gîte : nectar d’abricot et nectar de cerise ! Déjà, il est temps de rentrer chez soi, l’appareil plein de belles images et la tête pleine de nouveaux savoir !

week-end photo paysages et rapaces

Prochaine session de ce stage : Week-end du 20 et 21 Octobre 2012

Plus de photos de ce stage ? cliquez ici !

Vous avez déjà participé à une session de ce stage ? Dites nous ce que vous en avez pensé ! Ce stage vous tente ? Des questions ? N’hésitez pas à nous laisser un commentaire !

Envoyer à un ami Envoyer à un ami

4 commentaires

  1. RAY dit :

    merci pour votre témoignage, j’aurais aimé voir la photo du vautour retouchée , avant et aprés la retouche

    • Photostage dit :

      Ravie que ce témoignage vous ai plu. Je n’ai pas la photo du vautour retouchée par Emmanuel, mais je peux vous montrer une autre image de vautour avant/après retouchée sur le même principe.

      vautour retouché

      On voit ici que l’image brute est très terne, et qu’une partie du dos de l’oiseau semble sur-exposé. En réalité, les informations dans les parties claires sont bien présentes et peuvent être récupérée, tout comme les couleurs peuvent peuvent facilement être ravivées. Il ne s’agit pas de modifier l’image, mais de la révéler. La technique est très bien expliquée par Emmanuel lors de ce stage.

  2. [...] Vous voulez en savoir plus sur ce stage ? Lisez l’article du blog « J’ai participa au stage Week-end paysage et animaux en Drôme Provençale« . [...]

  3. [...] Les photographies utilisées dans la vidéo ont été réalisées pendant la session du 22/23 septembre 2012. Si vous voulez un compte rendu plus détaillé de ce stage, lisez l’article du blog « J’ai participé au stage week-end paysages et rapaces en Drôme Provençale« . [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


8 × = cinquante six