J’ai participé au stage « Bases Techniques de la Photographie »

Le stage « Bases Techniques de la photographie » fait parti des stages les plus demandés de Photostage. En effet, c’est LE stage à faire pour tous ceux qui débutent en photographie et veulent prendre le contrôle de leur appareil. Venant de m’acheter mon premier reflex numérique et ayant envie de comprendre son fonctionnement, je suis allée au stage des Bases Techniques du Vendredi 30 décembre.

Le stage commençait à 13h. Nous étions 5 jeunes filles sur cette session, mais rassurez-vous messieurs: c’est une coïncidence et vous êtes généralement bien représentés sur d’autres stages ! Nicolas Dartiailh, photographe professionnel et notre formateur sur ce stage, nous a demandé de nous présenter rapidement et dire ce que nous attendions de cet après-midi. Nous avions toutes amenés un appareil photo permettant les réglages de la vitesse, l’ouverture et la sensibilité (pour beaucoup des reflex numériques) et nous espérions apprendre à tirer un meilleur partit des possibilités de notre appareil et comprendre son fonctionnement.

La première moitié du stage est consacrée à la théorie. En s’appuyant sur un diaporama projeté au vidéo projecteur et qu’il nous a fournit au format papier pour que nous puissions le conserver, le formateur nous a expliqué pas à pas le fonctionnement de nos appareils.

Nous avons appris ce qu’est la focale, comment la changer sur un appareil doté d’un zoom et quel focale choisir selon la situation.

Nous avons ensuite expliqué ce qu’est la mise au point et les différentes techniques possibles pour faire cette mise au point.

Une grosse partie du cours porte sur l’exposition, et les trois paramètres qui permettent de modifier l’exposition d’une photo: l’ouverture, la vitesse d’obturation et la sensibilité du capteur. Nous avons d’abord étudiés chaque paramètre un à un pour bien comprendre son fonctionnement et ses effets sur la photo.

Maitriser le réglage de la vitesse permet d’effectuer différents effets sur l’image. L’ouverture plus ou moins grande du diaphragme permet de gérer la profondeur de champ. La sensibilité est l’aptitude de la surface sensible, capteur ou pellicule, à capturer la lumière.

Ensuite nous avons vu que ces trois paramètres sont liés entre eux et dépendant les uns des autres pour assurer la bonne exposition de notre photo. Nous avons donc appris comment équilibrer ces paramètres pour obtenir une bonne exposition selon le sujet à photographier, l’effet désiré et la lumière disponible.

Nos appareils possèdent des modes automatiques, semi-automatiques et manuels. En mode manuel, nous devons régler chaque paramètre, au risque de nous tromper et d’avoir une photo mal exposée. En mode automatique, c’est l’appareil qui gère les réglages et assure une bonne exposition de la photo, mais nous n’avons aucun choix possible pour contrôler le résultat final. Pour les exercices qui vont suivre, nous avons donc décider d’utiliser les modes semi-automatiques qui donnent au photographe le choix de 2 réglages et laissent à l’appareil le soin de calculer le dernier pour exposer au mieux l’image.

Vers 15h, après une petite pause thé/café(/papillotes), nous sommes sortis affronter le froid hivernal pour mettre en pratique tout ce que l’on venait d’apprendre. Appareils photos et parapluies en main, nous sommes descendus près de l’hôtel de ville où l’Opéra nous a abrité de la pluie.

Pour commencer, nous avons réglés nos appareils en mode « priorité vitesse » (S ou Tv) qui nous permet de choisir la vitesse d’obturation et la sensibilité. Quelques exercices nous ont permis de comprendre par l’exemple ce que nous avions étudiés en théorie. Plusieurs fois, nous avons volontairement effectué de mauvais réglages et obtenus des photos loupées pour comprendre les erreurs à ne pas commettre, et apprendre à les rectifier.

Le mode priorité vitesse permettant de choisir le temps d’ouverture, donc de choisir de figer ou enregistrer le mouvement. Nous nous sommes donc entrainés à photographier des éléments en mouvement, comme des voitures ou des passants, en essayant de choisir la bonne vitesse selon l’effet désiré.

Nous avons continué les exercices avec le mode « priorité à l’ouverture » (A ou Av) qui permet de choisir l’indice d’ouverture du diaphragme. Comme avec le mode priorité vitesse, différents exercices nous ont permis d’illustrer et comprendre par l’exemple les notions apprises plus tôt. Par exemple, nous nous sommes entrainés à prendre des photos au cadrage identique mais avec une grande et une courte profondeur de champ.

Après 4h intensives d’apprentissage théorique et pratique, nous avons acquis toutes les connaissances de bases de la photographie nécessaires et il ne nous reste qu’à pratiquer chez nous pour ne rien oublier et nous entrainer.

Je vous conseil ce stage si :
- Vous venez d’acquérir un appareil reflex ou bridge.
- Vous possédez un appareil permettant les réglages de la vitesse, l’ouverture et la sensibilité, mais n’utilisez que les modes automatiques (modes portrait, paysage, sport… ou tout auto)
- Vos photos sont souvent ratées en mode A/Av et S/Tv et/ou les notions de vitesse, ouverture, sensibilité, focale, mise au point… vous sont inconnues ou floues.

Je ne vous conseil pas ce stage si:
- Votre appareil ne permet pas les réglages de la vitesse, l’ouverture et la sensibilité. Vous risquez d’être frustré de ne pas pouvoir utiliser les techniques apprises avec votre appareil. Préférez le stage « Premier pas avec son compact numérique »
- Vous maitrisez déjà les notions expliquées ci dessus. Préférez un stage avec un niveau plus élevé, par exemple « Techniques photos avancées » .
- C’est surtout la créativité qui vous intéresse: travailler le cadrage, la composition… et pas la technique. Dans ce cas, le stage « L’Art de la composition » devrait plus vous plaire.

Des questions ou des remarques sur ce stage? N’hésitez pas à laisser un commentaire à cet article !

Envoyer à un ami Envoyer à un ami

2 commentaires

  1. [...] Le niveau technique n’a aucune importance pour ce stage, de même que l’appareil photo. On peut réussir une très jolie série avec un appareil très simple et sans connaissances particulières. Pour ceux qui souhaiteraient apprendre plutôt la technique, d’autres stages sont dédiés à cela, comme les Bases Techniques de la Photographie. [...]

  2. [...] et souhaitent aller plus loin dans la technique. – Ceux qui ont fait le stage « Bases Techniques de la Photographie » et aimeraient une « suite ». Il est préférable de laisser [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


9 − cinq =