Tag Archive for flash

Les stages d’Avril

stages avril

C’est le printemps ! C’est le moment ressortir votre appareil si la motivation n’était pas là durant les mois d’hiver, et de se tenir prêt pour réussir toutes vos photos de vacances et voyages cet été !

Ce mois-ci, c’est aussi la toute première session du stage de retouche sous Lightroom, et la première session de l’année du week-end nature !

Les formations en avril 2013 :

Week-end paysage et animaux en Drôme Provençale
Samedi 06 et Dimanche 7 avril

Lightroom pour les photographes
Samedi 06/04/2013 – 14h00

La photo au flash
Samedi 13/04/2013 – 09h00

Photo de nuit
Mardi 16/04/2013 – 20h00

L’art de la composition
Samedi 20/04/2013 – 09h00

Bases Techniques de la Photographie
Samedi 20/04/2013 – 14h00 (complet)
Vendredi 26/04/2013 – 14h00

Découvrir la retouche photo
Samedi 27/04/2013 – 09h00

Retouche photo avancée
Samedi 27/04/2013 – 14h00

Initiation studio portait
Dimanche 28/04/2013 – 14h00

J’ai participé au stage « Initiation studio Portrait »

stage initiation studio portrait
Samedi 19 janvier à 8h, Lauriane, Stéphane, Cédric et moi avions rendez-vous avec le photographe Nicolas Dartiailh pour un stage d’initiation à la photographie de portrait en studio.

Après avoir bavardé un peu autour d’un café, le temps pour chacun de se présenter brièvement, le stage débute par une présentation du matériel de studio. Les lumières continues, les flashs, les accessoires comme la boite à lumière, le bol beauté, le parapluie, le barn door, le réflecteur, les filtres colorés, etc, chaque outil a été mis en place afin de comprendre comment l’utiliser, quels sont ses effets et dans quel cas il est intéressant.

stage initiation studio portrait

Avant que notre modèle n’arrive, ce sont les stagiaires qui prennent tour à tour place devant les objectifs. On fait les premiers essais de lumières et de réglages : comment placer les lumières par rapport au modèle pour obtenir des contrastes doux ou au contraires des ombres franches ? Comment régler son boitier pour être adaptés aux lumières du studio ?

stage initiation studio portrait

On découvre vite que les lumières continues ne suffisent pas à éclairer suffisamment le modèle, et qu’il faut donc utiliser les flashs de studio. Pour synchroniser les flashs avec les boitiers des stagiaires, Nicolas nous explique qu’il y a deux solutions: le câble synchro ou l’émetteur infrarouge.

L’utilisation d’un câble entre l’appareil et les flashs étant contraignante, nous allons utiliser les deux émetteurs infrarouge de Photostage. Ceux-ci sont fixés sur la griffe flash des reflex et communiquent aux lumières uniquement l’ordre de déclenchement de l’éclair de lumière. L’appareil ne peux pas ajuster automatiquement les réglages comme avec le flash interne du boitier, on doit donc travailler avec l’appareil en mode manuel.

stage initiation studio portrait

Le formateur nous montre alors son flashmètre. Ce petit appareil permet de mesurer la lumière et aide à trouver les réglages adaptés. Nicolas nous explique son fonctionnement et nous mesurons avec la lumière envoyée par chaque flash à l’emplacement du modèle afin de régler les boitiers.

stage initiation studio portrait

Chaque stagiaire a pu s’entrainer en prenant pour modèle un autre stagiaire, tandis qu’un autre lui servait d’assistant pour l’aider à manipuler les lumières ou tenir et orienter le réflecteur. Communiquer avec son modèle et ses assistants est primordiale en photographie de studio, et jouer chacun à son tour le rôle du photographe, de l’assistant et du modèle est formateur.

Chaque photographie est regardée et commentée ensemble pendant les prises de vue afin d’améliorer la qualité des prochaines images et comprendre tout de suite ce qui ne va pas si l’image ne correspond pas à ce qui a été voulu.

stage initiation studio portrait

Au alentour de 10h30, chacun a pu s’entrainer et commence à se comporter comme un vrai photographe de studio ! C’est alors qu’arrive Marie, la modèle pour ce stage. Marie a apporté différentes tenues qu’elle présente aux stagiaires afin de les laisser choisir celle qui les inspire le plus. Tout le monde se met rapidement d’accord pour commencer avec une petite robe blanche et une ombrelle qui inspirent à certains l’univers de Marilyn Monroe. Le formateur met un peu de musique d’ambiance en choisissant des morceaux qui collent au thème : des musiques de films dans lesquels a joué Marilyn !

stage initiation studio portrait

Une fois changée, Marie prend place sous les projecteurs et se laisse guider tour à tour par les instructions de Stéphane, Cédric et Lauriane. Portraits debout ou assis, jeux avec l’ombrelle, regards de face ou sur le côté… les possibilités sont multiples, et chaque photographe a pu laisser libre cours à son imagination pour réaliser ses portraits. Commençant à être à l’aise avec le matériel, ils n’ont pas hésiter à jouer avec pour personnaliser leurs photos. Saviez-vous qu’un réflecteur peut aussi faire un bon éventail pour réaliser du vent artificiel afin de photographier une modèle les cheveux au vent ?

Les 4h de stage sont passées très vite pour les participants qui auront appris beaucoup de choses ce matin-là.

stage initiation studio portrait

Pour finir, je conseil ce stage à tous ceux qui s’intéressent à la photographie de portrait, à la photo de studio, que ce soit pour découvrir le matériel, la technique, la gestion du modèle ou le côté artistique de la discipline.

Afin de profiter pleinement du stage, il est indispensable d’être parfaitement à l’aise avec les notions de base de la photographie et fortement recommandé de savoir travailler en mode manuel. S’il vous manque des notions techniques, passez d’abord par le stage des bases techniques (pour les notions de base, vitesse, ouverture, sensibilité, profondeur de champ…) et des techniques photos avancées (utilisation du mode manuel).

Pour les photographes confirmés, ce stage fait parti du pack « Maitriser la lumière artificielle » avec le stage de photographie au flash cobra et un DVD de formation à l’éclairage pour la photographie de studio.

stage initiation studio portrait

Des questions ou commentaires à propos de ce stage ? Écrivez un commentaire ci-dessous, nous vous répondrons.
Cliquez ici pour connaitre les dates des prochaines sessions et vous inscrire.

Pour voir toutes les photos de la session, rendez-vous sur
l’album photo du stage.

J’ai fait le stage « La Photo au Flash »

stage photo au flash

Dimanche 14 octobre après-midi, Nathalie, Séverine, Roger, Magali et moi avons participé à une session du stage « La Photographie au Flash », avec le formateur Nicolas Dartiailh. L’objectif de cette formation de 4h est d’apprendre à se servir de son flash externe de type « cobra ». Pour cela, le stage se déroule en deux parties : une première partie théorique, en salle, suivie d’une partie pratique en extérieur mais aussi en intérieur.

Première partie : apprentissage théorique en salle de formation
Après s’être brièvement présenté chacun à notre tour afin de faire connaissance et d’exposer ses attentes, Nicolas nous distribue un support de cours que nous pourrons annoter et conserver. Le stage commence par les bases du fonctionnement d’un flash : quels sont les caractéristiques de la lumière créée par un flash ? comment ce comporte t-elle ? comment le flash fonctionne t-il ? quand et comment l’utiliser ?

stage photo au flash

Nous avons ensuite parlé de la manière dont le flash, une fois monté sur le boitier, communique avec celui-ci. Comment le flash et le boitier se synchronisent-ils ? Qu’appel t-on « synchro 1er rideau » et « syncro 2ème rideau » et comment choisir ? Qu’est ce que le système TTL, comment marche t-il et comment l’utiliser ?

Nicolas nous a ensuite expliqué quels étaient les avantages du flash cobra par rapport à un flash intégré à l’appareil : possibilité de déporter la lumière, puissance plus importante et réglable, angle de la lumière ajustable… Nous avons aussi parlé des connectiques flash-boitier et des différences entre les fabricants d’appareils et de flash. Nous avons vu les différents accessoires intégrés au flash ou que l’on peut y ajouter (diffuseurs, réflecteurs) et dans quels cas les utiliser. Mais surtout, nous avons vu comment régler ce fameux flash : la puissance de l’éclair, son angle, son mode. Nicolas a montré à chacun où ses réglages se situaient selon le modèle de flash possédé.

stage photo au flash

Autre question importante lorsque l’on possède un flash cobra : dans quels cas est-il intéressant de l’utiliser ? Nous avons vu que si le flash peut être utilisé en lumière principale lorsque le sujet est dans un environnement très sombre, c’est loin d’être sa seule utilisation. Le flash peut aussi être très utile en extérieur dans un environnement très éclairé, par exemple pour adoucir les ombres ou pour figer un mouvement.

Après 2h d’apprentissage théorique, une pause autour d’un petit café ou thé s’impose avant de continuer la formation avec la pratique. Pendant ce temps, on continue de discuter autour du sujet du jour, ce qui permet à certains de poser quelques questions supplémentaires pour de s’assurer d’avoir bien compris avant de passer à la suite.

stage photo au flash

Deuxième partie : partons pratiquer
Nicolas nous emmène dans la Cours des voraces, à quelques pas du local de Photostage, pour un premier exercice : réaliser un portrait de notre formateur sans flash puis avec afin d’étudier les différences sur la photo et les réglages. Nicolas regarde les résultats de chacun et montre les différents endroits où se trouvent les réglages étudiés selon les modèles de flash et de boitier.

Après quelques autres essais, et quelques gouttes de pluie commençant à arriver, nous nous plaçons à l’abri dans une traboule. Il y fait sombre, il serait difficile de réussir des photos à main levé sans flash dans de tels condition. Tant mieux, nous verrons d’autant mieux l’intérêt du flash. Par groupe de deux, le prochain exercice est de réaliser des portraits en faisant varier l’intensité de la lumière du flash, puis son angle, puis d’utiliser le réflecteur et le diffuseur afin de comprendre l’impact sur l’image de ces choix.

stage photo au flash

La pluie n’a pas durée longtemps, nous continuons notre chemin sur la route de l’apprentissage de l’utilisation du flash en montant un peu plus haut sur les pentes de la croix Rousse. Prochain exercice : utiliser le flash pour figer un mouvement. J’offre de servir de modèle et commence à trottiner pendant que Roger me prend en photo. Après quelques ajustement, c’est réussi : ma course apparait bien figée sur la photo, tandis que le flou d’arrière plan indique le mouvement enregistré par Roger lorsqu’il suivait son sujet pendant la prise de vue.

stage photo au flash

Un peu plus loin, Nicolas nous apprend qu’il a apporté un système de déclenchement du flash à distance, sans fil, et nous propose de l’essayer ensemble. Séverine fixe l’émetteur sur la griffe de son boitier, et Nicolas installe le récepteur sur le flash avant de le passer à Magali, chargée de tenir le flash derrière moi, qui servirai encore une fois de modèle. En plus du système de déclenchement sans fil, Nicolas a apporté un petit appareil permettant de mesurer la lumière. Le boitier en mode manuel, cet appareil  nous donne la vitesse ou l’ouverture à utiliser selon la lumière existante et les paramètres déjà choisis, ce qui nous permet de facilement bien exposer nos photos. La question des réglages élucidée, le flash maintenant mobile nous permet de faire des essais pour comprendre l’influence de la lumière sur la photo selon que l’on place le flash au dessus, à l’arrière ou devant le sujet. Les possibilités de l’outil sont nombreuses !

stage photo au flash

Retour à la salle de formation pour la dernière étape : l’utilisation du flash cobra en intérieur. Nicolas nous apprend encore quelque astuces, nous apprenons par exemple comment faire réfléchir la lumière contre un mur blanc ou au plafond pour éclairer le sujet indirectement avec une lumière plus diffuse.

stage photo au flash

Pour conclure, je conseil ce stage à tous les possesseurs de flash cobra qui souhaitent apprendre à s’en servir ou améliorer leur utilisation de cet outil. Cependant, il est important de déjà maitriser les bases techniques de la photographie pour pouvoir profiter pleinement de cette formation.

Vous voulez voir d’autres photos de ce stage ? C’est par là !

Vous avez déjà fait ce stage, ou vous aimeriez ? Laissez nous vos commentaires et questions sous cet article !